Se connecter
Soumissions

Soumissions en ligne

Possède déjà un nom d'utilisateur/mot de passe pour Commposite?
Ouvrir une session

Besoin d'un nom d'utilisateur/mot de passe?
Aller à l'Inscription

L'inscription et l'ouverture de session sont obligatoires pour soumettre des articles en ligne et pour vérifier l'état des soumissions courantes.

 

Directives aux auteurs

COMMposite accepte les contributions sous forme d’articles, de notes de recherche et de notes de lecture (voir les distinctions entre chaque type de texte plus bas).

Les textes soumis font l’objet d’une évaluation en double aveugle, effectuée par deux lecteurs ou lectrices externes en lien avec un.e membre de l’équipe éditoriale.

 

COMMposite évalue les textes qui lui sont soumis principalement en fonction de

-       la pertinence du sujet par rapport aux objectifs de la revue;

-       la rigueur de l’argumentation;

-       la clarté d’expression et le style d’écriture;

-       la contribution à l’avancement des connaissances;

-       le respect des normes bibliographiques et de présentation de la revue.

 

Formes de contributions :

Articles

Les articles doivent comporter entre 30 000 et 40 000 caractères, espaces compris (approximativement entre 18 et 25 pages, interligne double, en Times New Roman 12 points, avec sauts de lignes entre les paragraphes).

Les articles peuvent emprunter différents styles, mais doivent répondre aux critères d’un texte scientifique, par exemple : poser clairement la problématique abordée; situer le texte par rapport à la littérature; présenter une définition adéquate des concepts mobilisés et, dans le cas de résultats de recherche, la méthodologie utilisée; et proposer une discussion qui souligne la contribution du texte au développement des connaissances.

 

Notes de recherche

Les notes de recherche doivent comporter entre 20 000 et 30 000 caractères, espaces compris (soit approximativement entre 12 et 18 pages, interligne double, en Times New Roman 12 points, avec sauts de lignes entre les paragraphes).

Les notes de recherche sont des textes plus courts que les articles et présentent des travaux en cours. En ce sens, les notes doivent notamment : présenter l’objet de recherche, préciser la méthodologie utilisée (ou, par exemple, proposer une réflexion sur les différentes avenues méthodologiques envisageables), donner un aperçu des démarches en cours et, le cas échéant, des résultats attendus.

 

Notes de lecture

Les auteur.es qui souhaitent soumettre une note de lecture doivent s’adresser au comité éditorial afin d’obtenir la liste des titres suggérer et/ou de faire valider leur choix d’ouvrage. À moins d’un accord préalable de l’équipe de rédaction, les ouvrages doivent avoir été publiés dans l’année précédant la soumission.

Les notes de lecture doivent compter entre 10 000 et 20 000 caractères, espaces compris (soit approximativement entre 6 et 12 pages, interligne double, en Times New Roman 12 points, avec sauts de lignes entre les paragraphes).

Les notes de lecture font la recension et/ou la critique d’un ouvrage en donnant un aperçu des thèses et des principaux arguments qui y sont présentés et en soulignant, par exemple, les forces et les limites de l’ouvrage ou en ouvrant des pistes de réflexion à partir de ses principales conclusions.

 

Règles de présentation

-       Les textes soumis doivent être anonymes : veuillez indiquer vos noms, coordonnées, biographie et toute autre information pouvant vous identifier dans votre profil d'usager sur notre site et/ou dans le formulaire de soumission.

-       Joindre un résumé en français et en anglais, d'environ 150 mots chacun (1000 caractères, espaces compris), ainsi qu'une liste de 5 à 10 descripteurs (mots-clés) donnant un aperçu du contenu de l'article dans chacune des langues.

-       Présenter le texte de façon structurée en utilisant des titres pour chaque partie ou sous-partie et en utilisant les « feuilles de style » pour différencier les intertitres du reste du texte et les niveaux de titres entre eux le cas échéant (titres de parties en gras, de sous-parties en italiques, etc.). Les auteurs devront se limiter à deux niveaux de titre.

-       Insérer les citations courtes dans le texte en utilisant les guillemets français (« »), séparés du texte qu'ils encadrent par des espaces insécables. Les citations longues (quatre lignes et plus) doivent être présentées sans guillemets, en retrait et à simple interligne. Indiquer une omission par trois points placés entre crochets [...].

-       COMMposite a choisi de suivre la norme de citation de l'APA, 6e édition. Il est de la responsabilité des auteur.es de s’assurer de respecter ce format pour les références dans le texte et la bibliographie. Une présentation de ces normes est disponible ici : http://benhur.teluq.uquebec.ca/~mcouture/apa/normes_apa_francais.pdf

-       Une légende doit être incluse dans le texte pour chacune des images utilisées. Celles-ci doivent être envoyées en pièces jointes, dans un fichier à part de bonne résolution, en indiquant clairement à quelle légende elles correspondent.

Précautions à prendre en matière de plagiat et d’auto-plagiat

COMMposite, en tant que revue des jeunes chercheur-e-s en communication, a pour vocation de publier des contenus originaux et inédits. Toute soumission d’article, de note de recherche ou de lecture, se doit donc de répondre à cet impératif éthique et ce, tant au regard du respect des impératifs de rigueur et de qualité de la revue que pour éviter de freiner l’avancement des connaissances en dupant la lectrice ou le lecteur. Ainsi, il est indispensable et il est de votre responsabilité de vous assurer, auteur-e(s), avant tout envoi que votre proposition ne constitue pas un cas de plagiat ou d’auto-plagiat. Afin de vous aider à y voir plus clair, nous reprenons ici les définitions du guide du CNRS Promouvoir une recherche intègre et responsable (Comets 2014) du plagiat et de l’auto-plagiat.

Plagiat
« Le plagiat consiste en l’appropriation d’un contenu (texte, images, tableaux, graphiques...) total ou partiel sans le consentement de son auteur ou sans citer ses sources. Il cible non seulement les publications mais aussi les thèses, rapports... » (p.31). Outre le fait que le plagiat constitue une fraude académique, il s’agit également d’une atteinte au droit de la propriété intellectuelle puisqu’il y a usurpation quant à la paternité de l’œuvre. Ainsi, si vous souhaitez mentionner un contenu qui n’est pas vôtre, il est obligatoire de citer (explicitement et sans doute possible) sa source sous la forme d’une référence bibliographique en bonne et due forme.

Auto-plagiat
« L’auto-plagiat, consiste pour son auteur, à « recycler » tout ou partie d’un contenu déjà publié sans citer les sources. Cette pratique peut constituer une atteinte à la déontologie dans le cas où le document ou les extraits réutilisés ont déjà fait l’objet d’une publication, car ils ne respectent pas l’obligation de ne soumettre que des travaux originaux. » (Ibid.) Dans le contexte actuel du « capitalisme académique » (Slaughter & Rhoades 1997), la concurrence entre les chercheur-e-s est favorisée par une logique de « course à la publication ». Les tentations de « recyclage » de travaux antérieurement publiés sont donc grandes. Cependant, considérant que cette incitation n’est pas une fatalité et que ces pratiques sont préjudiciables pour l’ensemble de la communauté, il est de la responsabilité de chaque chercheur-e de ne soumettre à la publication que des contenus inédits ou, à tout le moins et dans des proportions raisonnables, de citer la ou les source(s) de la publication originale.

Les questions à se poser en matière de plagiat :
•    Est-ce que je reprends tout ou une partie du contenu de la pensée d’un ou de plusieurs autres auteur-e-s ?
Si la réponse est non, vous n’avez rien à craindre. Envoyez-nous vos propositions !
Si la réponse est oui, répondez à la question suivante.
•    Est-ce que je cite explicitement mes sources ?
Si la réponse est non, c’est un cas de plagiat. Il s’agit d’une fraude académique et d’une violation du droit d’auteur. Vous encourez des poursuites judiciaires.
Si la réponse est oui, vous n’avez rien à craindre. Envoyez-nous vos propositions !

Les questions à se poser en matière d’auto-plagiat :
•    Ai-je déjà publié tout ou une partie du contenu sous la même forme ailleurs ?
Si la réponse est non, vous n’avez rien à craindre. Envoyez-nous vos propositions !
Si la réponse est oui, répondez à la question suivante.
•    Dans le cadre de la première publication dudit contenu, j’ai cédé mes droits de reproduction à titre exclusif à l’éditeur que ce soit par le biais d’un contrat de cession de droits ou d’une licence d’exploitation (ex. licence Creative Commons) ?
Si la réponse est non, vous n’avez rien à craindre. Envoyez-nous vos propositions !
Si la réponse est oui, publier à nouveau ledit contenu pourrait constituer une violation du droit d’auteur (absence d’indication de la source). Par conséquent, le titulaire des droits patrimoniaux de l’œuvre (droit de reproduction) soit l’éditeur de la première publication peut introduire une demande de retrait du contenu litigieux voire un recours à l’encontre de COMMposite et/ou de l’auteur-e et ce, afin d’obtenir des dommages-intérêts. COMMposite décline toute responsabilité relativement à la violation du droit d’auteur en raison de l’ignorance du fait d’une publication antérieure. En cas de litige, COMMposite retire immédiatement ledit contenu de son site web.
Si vous ne connaissez pas la réponse à cette question, nous vous recommandons vivement de contacter l’éditeur de la publication originale afin de vous en informer.

Sources

Comité d’éthique du CNRS (Comets). (Juillet 2014). Promouvoir une recherche intègre et responsable. [En ligne]. Consulté le 12 juin 2017. URL : http://www.cnrs.fr/comets/IMG/pdf/guide_promouvoir_une_recherche_inte_gre_et_responsable_8septembre2014.pdf

Slaughter, S. & Rhoades G. (1997). Academic Capitalism and the New Economy. Markets, State, and Higher Education. Baltimore : John Hopkins University Press.

 

Liste de vérification de la soumission

En tant que partie intégrante du processus de soumission, les auteurs doivent s'assurer de la conformité de leur soumission avec tous les éléments suivants, et les soumissions peuvent être retournées aux auteurs qui ne sont conforment pas à ces directives.

  1. Le texte soumis est anonyme : vos noms, coordonnées, biographie et toute autre information pouvant vous identifier sont incluses uniquement dans votre profil d'usager sur notre site et/ou dans le formulaire de soumission.
  2. Un résumé en français et en anglais, d'environ 150 mots chacun (1000 caractères, espaces compris), ainsi qu'une liste de 5 à 10 descripteurs (mots-clés) donnant un aperçu du contenu de l'article dans chacune des langues.
  3. Le texte se limite à deux niveaux de titre.
  4. Insérer les citations courtes dans le texte en utilisant les guillemets français (« »), séparés du texte qu'ils encadrent par des espaces insécables. Les citations longues (quatre lignes et plus) doivent être présentées sans guillemets, en retrait et à simple interligne. Indiquer une omission par trois points placés entre crochets [...].
  5. La bibliographie est conforme aux normes APA francisées, telle que spécifiées ici :http://benhur.teluq.uquebec.ca/~mcouture/apa/normes_apa_francais.pdf
  6. Une légende pour chacune des images utilisées est insérée dans le texte. Les images sont envoyées en pièces jointes, dans un fichier à part de bonne résolution, en indiquant clairement à quelle légende elles correspondent.
 

Déclaration de confidentialité

Les noms et courriels saisis dans le site de cette revue seront utilisés exclusivement aux fins indiquées par cette revue et ne serviront à aucune autre fin, ni à toute autre partie.

 


Les Éditions électroniques COMMposite. ISSN : 1206-9256. Les textes sont la propriété de leurs auteurs respectifs.